Communiqué du mercredi 1er décembre

Bonjour à tous

Le syndicat Liberté Santé a trois mois d’existence.

Nous sommes aujourd’hui 6 650 membres, et 2 250 donateurs ont contribué à la caisse de solidarité.

Grâce à vous, 45 antennes locales ont été constituées et validées par le syndicat (en France métropolitaine et en outre-mer). Elle sont affichés sur notre site https://www.syndicat-liberte-sante.com/

Vous pouvez découvrir ces groupes et prendre contact avec celui qui est le plus proche de chez vous https://www.syndicat-liberte-sante.com/antennes-locales/liste/

Nous vous communiquons régulièrement des informations sur le fil Telegram du SLS.

Telegram est une application que vous pouvez installer facilement sur vos supports numériques en cliquant sur ce lien https://telegram.org/

Ensuite, il suffit de coller ceci : https://t.me/joinchat/zxo_1qTKVzxmNWQ8 dans la barre d’adresse de votre moteur de recherche (et non dans l’appli Telegram)

Cette application vous permet de suivre des fils d’actualité et d’organiser facilement vos groupes localement (par la fonction « recherche »).

Créer un syndicat n’est pas une mince affaire !

Nous n’avions aucune expérience et seule notre motivation profonde face à cette crise et sa gestion inadmissible ont été notre moteur. Nous avons rencontré de nombreux obstacles qui se lèvent un par un.

Vous êtes aussi très nombreux à nous avoir rejoints pour contribuer à la mise en place de notre équipe.

Concrètement :

Pour adhérer ou faire un don au syndicat il suffit de vous laisser guider sur notre site : https://www.syndicat-liberte-sante.com/

Pour nous contacter, si vous êtes un personnel du domaine sanitaire, écrivez-nous à : contact@syndicat-liberte-sante.fr

Pour faire un point sur la situation de votre groupe, écrivez-nous à : groupes@syndicat-liberte-sante.fr

Pour être mis en lien avec notre service presse ou nous faire part de vos témoignages écrivez à : presse@syndicatlibertesante.com

Pour le côté juridique, nous avons une liste d’avocats constituée au national avec qui nous travaillons et au besoin, nous vous orientons vers eux.

Localement, vous pouvez adresser vos questions aux référents juridiques via l’adresse mail qui s’affiche sur la ligne de votre antenne locale.

Il est indispensable que les antennes locales s’appuient sur une association existante ou que vous créerez afin que les adhérents le nécessitant, puissent bénéficier de l’aide du Syndicat Liberté Santé.

D’une façon générale, l’action de l’ensemble des soignants qui résistent porte ses fruits bien au-delà de ce qu’il n’y paraît.

Le gouvernement et l’ensemble des médias à sa solde cherchent à nous faire croire qu’il n’y a aucune résistance en France et que leur plan se déroule sans encombre.

La réalité sur le terrain est toute autre.

Il n’y a aujourd’hui sur les 300 000 soignants non vaccinés du départ, qu’environ 20.000 qui sont concrètement suspendus et le système hospitalier est déjà dans une très grande difficulté.

Environ 20% des lits sont fermés.

Le gouvernement serait bien incapable de maintenir une activité hospitalière efficace en suspendant l’ensemble des résistants.

La seule chose qu’aura réussi le ministre Olivier Véran, c’est de faire croire que tout va bien, ce à quoi plus personne ne croit.

L’autre point important ce sont les Antilles, la Guadeloupe et la Guyanne qui, grâce à un nombre important de personnes déterminées, résistent courageusement, mettant en réelle difficulté un gouvernement qui va devoir plier quoiqu’il cherche à nous faire croire.

Le vent tourne à de nombreux niveaux.

Beaucoup de soignants, y compris ceux qui se sont pliés à la loi du 5 août, sont à leur poste et commencent à réaliser la vague considérable d’effets secondaires graves et de décès.

Une grande part refuse la troisième injection.

La situation en France et l’expérience de la vaccination obligatoire ont probablement fait reculer certains pays comme le Québec, le Canada dans leur souhait d’imposer la même loi pour les soignants et d’une façon plus générale pour la population générale.

De nombreux avocats se mobilisent, mais nous avons bien conscience que nous avons quitté l’état de droit.

Il est important de garder courage et augmenter encore la puissance de nos actions !

Grâce aux groupes locaux, grâce à ces réseaux, nous pouvons nous soutenir dans les actions juridiques et le soutien aux plus vulnérables d’entre nous.

La résistance porte ses fruits. Vous êtes des héros !

Merci

L’équipe du Syndicat Liberté Santé

Communiqués du SLS

Revue de Presse

Nous vous partageons un certain nombre d’informations. Nous ne sommes pas toujours d’accord avec la totalité de ce qui est écrit mais nous pensons que cela peut vous aider.