Appel à la grève des professionnels de la santé du secteur privé

15 Septembre 2021

le 15 septembre 2021

Le 12 Juillet 2021, Emmanuel Macron, trahissant ses promesses, engageait les institutions législatives en annonçant une «obligation vaccinale» pour les soignants, et en étendant le passe sanitaire pour les actions du quotidien.

La loi du 5 Août 2021, incluant tous les professionnels de la santé, et ratifiée par les deux assemblées en marche forcée, sur la base d’éléments scientifiques douteux, est venue confirmer le délitement de la séparation des pouvoirs exécutifs et législatifs.

Nous soignants, et acteurs des soins, rassemblés dans le Syndicat Liberté Santé (SLS), rappelons qu’aucun individu, pas même le Président de la République, aucun groupe d’individus, serait-ce l’Etat, ne peut disposer du corps d’autrui.

Nous rappelons avec la Loi Kouchner de 2002, que le patient doit avoir un consentement libre et éclairé des actes et traitements qui lui sont proposés.

Nous rappelons qu’il est de notre devoir de n’exercer aucune pression, ni aucune discrimination à l’égard des personnes vulnérables que nous accompagnons.

Nous nous opposons à cette entreprise d’intimidation, qui vise à forcer les consciences et violer les corps.

Le SLS appelle à la grève l’ensemble des professionnels de la santé Libéraux et salariés du secteur privé

Du fait de la jeunesse du SLS, nous ne sommes pas en mesure d’appeler à la grève le secteur public, nous exhortons les syndicats historiques à nous rejoindre dans cette lutte, pour ne pas laisser les salariés du secteur public dans l’impossibilité de défendre leurs droits fondamentaux.

Partout en France, les soignants défendent le droit de disposer de leur corps.

Face à cette réalité, de nombreux établissements envisagent de retarder l’obligation vaccinale.

Nous ne nous satisferons pas de demi-reculade ou de délais supplémentaires.

  Nous sommes chaque jour plus nombreux et déterminés jusqu’à l’obtention 

du retrait de l’obligation vaccinale des professionnels de la santé

ET

du retrait de l’obligation de présentation d’un passe pour l’ensemble des services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux.

Autres communiqués du SLS

Revue de Presse

Nous vous partageons un certain nombre d’informations. Nous ne sommes pas toujours d’accord avec la totalité de ce qui est écrit mais nous pensons que cela peut vous aider.

Manifeste du SLS, syndicat liberté santé

Nous, professionnels de santé, ne pouvons rester insensibles à l’agression de notre système de soin, particulièrement violente depuis un an et demi.
Nous ne pouvons accepter la défiguration du secret médical, du libre consentement au soin et de l’indépendance professionnelle.

En réaction et pour la défense de l’ensemble des professionnels de santé et professions connexes, nous avons acté la création du SLS, Syndicat Liberté Santé.

La liberté que nous défendons est une liberté altruiste, celle de la recherche commune d’une société plus équitable, qui prenne en compte la richesse des compétences que chacun peut apporter avec son individualité, dans la limite de ce qu’il lui semble admissible de donner et dans l’intérêt de la société.

Le Syndicat Liberté Santé défendra toujours avec zèle l’exercice de la liberté d’expression quand il s’agit de rapporter la vérité du terrain et d’assurer la qualité du soin.

Nous affirmons qu’aucun individu, ni aucun groupe d’individus, pas même l’Etat, n’a le droit de disposer du corps des professionnels membres, ni d’aucune autre personne.

La liberté que nous défendons est celle qui n’enfreint jamais la dignité humaine.

La santé que nous défendons est au sens noble l’état de complet bien-être physique, mental et social et non seulement une absence de maladie ou d’infirmité.

Dans la crise provoquée par la gestion de cette épidémie et au-delà, le Syndicat Liberté Santé a pour but de défendre la qualité des soins, la liberté de prescription, le libre-arbitre de tous ses membres, afin d’apporter la réponse la plus adaptée à chaque patient, en fonction de la situation sanitaire individuelle et globale, tenant compte de l’état actuel des données cliniques et scientifiques indépendantes et exemptes de tout conflit d’intérêt.

Nous affirmons que chaque professionnel contribue par ses compétences, son expérience, son humanité et son engagement à la réussite de notre système de santé.

Nous défendons la diversité des compétences professionnelles de chacun des acteurs du soin, afin d’assurer la valeur absolue du libre choix du patient et du soignant au-delà des recommandations opposables, garantissant ainsi la prévalence de la singularité sanitaire et excluant toute protocolisation systématique.

Le Syndicat Liberté Santé exclut toute violence, sous quelque forme que ce soit, dans notre société, dans nos structures, nos groupes, nos équipes, nos hôpitaux, nos brigades …

Nous promettons de contribuer à la construction d’une société plus équitable, riche de ses individualités, dans la paix, la prudence, la communication loyale, l’écoute attentive, la discussion et en ne nous laissant pas acheter à des fins opposées à nos valeurs, mais restant ouverts à des contributions bienveillantes.