Cela fait 7 semaines que notre syndicat est lancé et nous sommes 6 200 adhérents.

Bravo à tous !

Nous avons notre fil de communication Telegram sur lequel vous êtes 3 000 à nous suivre.

Pensez à rejoindre ce fil Telegram pour avoir les informations en instantané lorsque vous avez adhéré.

Telegram est une application que vous pouvez installer facilement sur vos supports numériques en cliquant sur ce lien https://telegram.org/

Cette application vous permet de suivre des fils d’actualité et d’organiser facilement vos groupes localement (par la fonction « recherche »).

Une soixantaine de groupes nous ont désormais rejoints et sont en train de s’organiser selon le guide que vous retrouvez sur notre site en suivant le lien : https://www.syndicat-liberte-sante.com/antennes-locales/

Nous continuons à y inscrire les groupes (Antennes locales) que vous pouvez retrouver affichés https://www.syndicat-liberte-sante.com/antennes-locales/liste/

C’est par ces antennes locales que vous pouvez vous organiser et que nous distribuerons les soutiens judiciaires et les aides financières.

Rejoignez-vous par affinité afin de bien vous connaître.

Pour la création de votre association, vous pouvez vous inspirer du modèle des statuts sur le guide créé dans ce but :

https://www.syndicat-liberte-sante.com/antennes-locales/

Faites connaître votre groupe à l’adresse groupes@syndicat-liberte-sante.fr

Nous vous encourageons le plus possible à cette démarche.

Le gouvernement essaie de faire croire qu’il n’y a pas de résistance.

Concrètement, vous êtes très nombreux.

A ce jour très officiellement, Olivier Veran n’a suspendu que 5% (15 000 des 300 000 personnels) des soignants non vaccinés et le système de soin est déjà en extrême difficulté.

Le système serait totalement incapable de supporter la suspension d’un nombre beaucoup plus important de celles et ceux qui comme vous, défendent leur liberté de choix. Sa seule solution est donc que vous cédiez par la peur.

C’est pourquoi il est très important de s’organiser pour tenir.

Livrez-nous vos témoignages ou partagez des informations de terrain ou des articles de presse à l’adresse presse@syndicatlibertesante.com

Nous les relaierons sur notre fil Telegram.

Le gouvernement tient une attitude de bluff qui ne doit pas nous impressionner.

Les hôpitaux cherchent à embaucher plusieurs centaines de milliers de soignants et ne trouvent pas de volontaires.

Nous avons appris qu’Olivier Veran, par l’ambassade de France au Liban, tente de recruter des soignants libanais (information confirmée) privant le Liban, déjà en extrême difficulté, du peu de soignants qui lui reste. Il leur fait miroiter des salaires beaucoup plus élevés qu’au Liban pour venir en France.

Nous vous laissons juges d’une telle attitude.

Le Canada, également, recrute des soignants à l’étranger.

Tout cela montre bien que partout dans le monde, cette attitude est véritablement intenable. Chaque gouvernement tente de voler des soumis chez l’autre.

Nos gouvernants réalisent qu’il y a beaucoup plus de courageux qu’il ne l’imaginait. Alors bravo à vous tous.

Préparons-nous à tenir une résistance de fond.

Sur les sondages, vous êtes plus de 80 % à penser qu’on est en dictature et que ça ne va pas s’arranger.

Les soignants en poste avant l’annonce de la vaccination obligatoire se sont sentis piégés et beaucoup ont dû céder à la vaccination à contrecœur, sans libre arbitre et pour des raisons de survie matérielle.

Il est évident qu’ils ne pourront plus faire cela avec les nouveaux embauchés.

Le gouvernement a beau tout faire pour cacher les effets secondaires du vaccin. Sur le terrain, c’est une véritable hécatombe et cela commence à se savoir dans le grand public.

Certaines études montrent comment en Écosse ou aux États Unis une surmortalité effrayante

Une effrayante vague de surmortalité en Europe, aux Etats Unis et ce n’est pas la covid…. | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE 18/10/2021 09:01 

L’obligation vaccinale pour les soignants est un test du gouvernement.

Notre résistance courageuse a probablement contribué le 13 octobre à éviter le vote au Sénat, d’une proposition de loi de vaccination pour toute la population.

Il y a aujourd’hui environ 27% de la population qui n’est pas « vaccinée ».

Certes, il y a beaucoup d’enfants mais au rythme actuel, il faudrait encore 500 semaines pour que tout le monde soit « vacciné ».

La résistance porte ses fruits.

Continuons !

L’équipe du Syndicat Liberté Santé

Communiqués du SLS

Revue de Presse

Nous vous partageons un certain nombre d’informations. Nous ne sommes pas toujours d’accord avec la totalité de ce qui est écrit mais nous pensons que cela peut vous aider.